Jump to Navigation

Newsletter: Conseil Municipal du 30 Avril 2014

Chers Ventabrennaises, Chers Ventabrennais,

Voici des nouvelles du 2° conseil municipal, celui du 30 Avril, auquel a participé VIVRE A VENTABREN.

Comme vous le savez, Nadette MAUGET et Philippe BERLIAT ne siégeront pas dans les rangs de l’opposition et ont démissionné, laissant leurs places aux deux suivants de la liste, Véronique ESTERNI et Guy ANTONI. Avec Bruno BRIGNONE, Diane PHILIPPE, Franck NICOLAS et moi-même, c’est donc une équipe compétente et motivée de 6 élus qui représentent l’intérêt des 42% de Ventabrennais qui ont soutenu notre liste, face aux 21 élus de la majorité municipale. 

Quelques personnes de notre groupe et des citoyens sans étiquette sont venus assister au conseil municipal. Ils ont tous été étonnés du manque de civilité du maire et de son équipe à notre égard et donc à l’égard des Ventabrennais que nous représentons. Plusieurs personnes du groupe majoritaire ont notamment manifesté leur impatience face à la longueur des débats. Ce conseil était consacré essentiellement au vote des comptes administratifs et des budgets primitifs, ce qui donne lieu à l’examen de nombreux tableaux de chiffres. Nous avions préparé pour nos élus des tableaux permettant de constater l’évolution des principaux comptes depuis 2008, ce qui nous a permis de faire des observations pertinentes. 

Vous trouverez (avec ce lien) notre compte-rendu de ce conseil. Les 2 faits les plus marquants sont la proposition du maire de m’attribuer comme délégation « le recouvrement des impayés ». Quel beau cadeau ! Rappelons que le maire s’est engagé dans son programme à donner une délégation de pouvoir à un membre de l’opposition.

Le deuxième fait marquant est que nous avons appris, grâce au travail de préparation et à la sagacité de notre groupe, que la commune devait provisionner 219 000 euros d’amende en 2014 pour insuffisance de logements sociaux. Nous réfutons l’argument du maire de rejeter la responsabilité de cette situation sur ceux qui ont fait un recours contre les permis de construire accordés aux sociétés Bouygues et HERIMMO. Il aurait construit d’autres logements sociaux en dehors du programme de l’Héritière s’il avait eu une réelle volonté politique.

Bonne lecture et n’hésitez pas à nous contacter pour toute question ou observation.

 

                                                                                             Brigitte HERUBEL et le groupe VIVRE A VENTABREN



Main menu 2

Dr. Radut Consulting