Jump to Navigation

Lettre aux Ventabrennais: Conseil Municipal du 24 septembre 2015

Chères Ventabrennaises, Chers Ventabrennais,

 

Félon (définition du Larousse): adjectif, traître et rebelle. Se disait autrefois d'un vassal qui agissait contre la foi due à son seigneur. Exemple: un vassal félon.

 

On nous annonçait un conseil municipal tranquille et voilà que la première délibération nous propose d'évincer un adjoint, et pas le moindre, le directeur de campagne de monsieur le maire lors des dernières municipales, celui dont l’étendue des délégations lui promettait un avenir de maire, Paul Jurado . L'ensemble de ses délégations lui ont été retirées lors d’une réunion du groupe majoritaire tenant plus du tribunal Révolutionnaire que de l'explication entre personnes policées ; Paul Jurado était coupable, il fallait l'exécuter et vite!

L’offense devait se régler par l’humiliation et tel un empereur romain Claudius 1er a baissé son pouce devant le conseil municipal à ses ordres, signifiant ainsi le sort qu’il réservait à qui s’opposerait de nouveau à lui (vae victis).

Nous, élus de l’opposition, avons été contraints  de nous intéresser à l’affaire car la règle veut que le maintien des adjoints fasse l'objet d'un vote). Nous attendions avec impatience les explications des deux parties. Hélas nous sommes restés sur notre faim ! Le maire s’est très peu étendu : justifier le fait du prince est impossible ! (surtout devant la presse conviée pour l’évènement).

C’est de M. Jurado, bien peu exhaustif lui-même, qu’un début d’explication nous a été fourni : le candidat Filippi lui avait proposé son fauteuil de Maire pour le prochain mandat au prix de son engagement à ses côtés. Mais serait-ce un crime de lèse majesté que de réclamer son dû en s'y préparant?

N’est-ce pas le maire lui-même qui a annoncé à qui voulait l’entendre qu’il se retirerait à la fin de ce mandat, promesse faites à de multiples reprises… mais visiblement, aujourd'hui, envolées...

Qu’est-ce qui a donc bien pu changer pour que le pacte soit rompu ?

L’avenir politique du maire, peut être ?!

 

Présent de justesse au second tour des départementales par 3 voix seulement, M Filippi s’est tout de même maintenu offrant ainsi deux places facilement acquises aux élus Front National (mais l’affaire n’est pas terminée nous a-t-il appris lors du dernier conseil ; une décision de justice devrait trancher certaines manœuvres peu reluisantes).

Aurait-il alors déçu les leaders du parti Les Républicains auquel il adhère désormais?

 

Car constance et fidélité sont bien mises à mal avec M Filippi.  Balladurien au temps des sondages au sommet, investi représentant départemental du Nouveau Centre dont il sera remercié assez rapidement par le Ministre H. Morin et  aujourd'hui inscrit à l'UMP. Des convictions politiques donc toutes relatives !

Constance et opportunisme également dans ses relations avec « son amie Maryse Joissains» ; vice Président de la communauté du Pays d’Aix, conseiller personnel pour la campagne de la Maire d’Aix (ce qui a fait couler un peu d’encre dans la presse sur la réalité de la fonction…), qu’en est-il aujourd’hui ? Claude Filippi  est le seul maire de droite de la CPA à ne pas avoir soutenu Mme Joissains dans son projet de métropole présenté officiellement jeudi 24 septembre. « Mon Dieu, gardez-moi de mes amis ! Quant à mes ennemis, je m'en charge ! » pourrait s'écrier Mme Joissains ...

On suppose alors que les explications entre les deux "grands amis" ont dû être nourries, eh bien non ! Notre Maire ne manquant pas de courage a fait déplacer la date du dernier conseil municipal …trouvant ainsi la meilleure des excuses pour ne pas s'expliquer devant ses pairs et ne pas se rendre au conseil communautaire qui débattait ce soir là  justement... de la métropole aixoise !

 

Ce n’est que sur l'interpellation de notre groupe qu’il a été contraint de trouver une explication plus que confuse qui dévoile désormais sa nouvelle allégeance à M. J-Claude Gaudin, celui là-même qu'il  fustigeait depuis deux ans, lâchant ainsi dans la tourmente la présidente de notre communauté d'agglomération. Manifestation claire de ce revirement : avez- vous remarqué que la banderole d'opposition à la métropole qui se trouvait sur le mur de l’ancienne coopérative a été discrètement enlevée ces jours ci ?

Mais dans l'option personnelle choisie par notre Maire, nous pouvons nous interroger sur l'avenir de notre commune désormais seule, et  nous demander si des intérêts personnels politiques (ou pas) ne l'auront pas emporté sur l'intérêt général de la commune ?!!

A force de retourner sa veste.... on peut aussi se la prendre en pleine figure...

Et Ventabren dans tout ça ?

 

Les 6 élus du groupe VIVRE A VENTABREN



Main menu 2

Dr. Radut Consulting