Jump to Navigation

Logements sociaux : le maire préfère « Vivre à Ventabren » ! (et nous aussi)

Deux évènements ont eu lieu dans notre commune cette semaine :

1/La signature du Contrat de Mixité sociale, par lequel la municipalité s’engage à construire une grande quantité de logements (1100 dont 498 logements sociaux) en bien peu de temps, a eu lieu lundi 20 juin. Alors que le maire a qualifié « d’allégations mensongères » nos informations sur ce programme communiquées fin mai, cette signature a eu lieu à la mairie de Ventabren en présence du Préfet de Région et du Sous-Préfet d’Aix-en-Provence, devant une assistance fournie…. Mais sans nous car  nous n’avons pas été invités. Appréciez l’attitude républicaine….

Les Ventabrennais attendent toujours la réunion publique promise par le maire.

2/ La réunion du Conseil de Territoire, qui, dans le cadre de la Métropole, remplace l’intercommunalité du Pays d’Aix (ex- CPA) s’est réunie à la salle St Victoire le 23 Juin, également à notre insu. La Provence en a rendu compte dans l’édition de samedi. Et le maire, sur ses pages Facebook….

Comparons la lecture de ce quotidien avec le post Facebook du maire :

 

 Lequel des 2 maires ment clairement aux Ventabrennais ?

Nous avons lu le contrat de mixité sociale, et une telle mention n’y figure pas. Si la priorité du maire est de loger les Ventabrennais, pourquoi avoir attendu 13 ans et des sanctions qui étranglent la commune pour entamer leur construction ? Il n’est pas possible d’appliquer une préférence communale, c’est illégal. Faire croire le contraire est irresponsable.

Tout comme le maire, nous aussi nous préférons vivre à Ventabren qu’à Vitrolles et nous souhaitons aussi que les Ventabrennais qui le souhaitent puissent bénéficier de logements sociaux sur la commune. Rappelons encore que si la commune est aujourd’hui contrainte à cet urbanisme conséquent, c’est bien en raison de 13 ans d’immobilisme sur le sujet.

Une fois de plus le caractère du maire évoqué dans le récit de cette séance, manifeste un mépris inadmissible vis-à-vis des autres communes. Quel dommage de se mettre à dos les maires du bassin de vie, à l’heure où l’intercommunalité est vitale pour la survie des communes ! Il n’est pas étonnant qu’aucunes responsabilités au conseil de territoire ni à la Métropole n’aient été confiée au maire de Ventabren.



Main menu 2

Dr. Radut Consulting