Jump to Navigation

NEWSLETTER n°30 du 10 Nov.2016: ENQUETE PUBLIQUE SUR L’HERITIERE

Plan d'ensemble du quartier de L'HERITIERE

Décidons mieux, décidons ensemble

Le 10 Novembre 2016

ENQUETE PUBLIQUE SUR L’HERITIERE : UNE FORME DE DEMOCRATIE PARTICIPATIVE

Chers Ventabrennais(es),

Vous êtes invités à manifester votre avis sur le projet de ZAC de l’Héritière (Zone d’Aménagement Concerté) lancé en 2009.  Un premier projet d’aménagement de cette ZAC a été élaboré sans véritable concertation et vivement critiqué par l’opposition d’alors, qui a obtenu son annulation par le juge administratif de première instance. Le maire a alors décidé de revoir l’ensemble du projet et ce, malgré le revirement de la cour d’appel qui a validé les permis initiaux.  Comme il s’y était engagé en 2008, il a enfin  créé, en juin 2015, une commission extra-municipale chargée d’élaborer un nouveau projet, avec l’aide d’un architecte urbaniste. Trois élus de VAV ont participé aux réunions de cette commission. Les avancées du projet sont manifestes : de nombreux points positifs sont issus de nos propositions en commission et tirés de notre programme de 2014  mais certains points soulevés n’ont pas reçu les éclaircissements attendus.

Ce nouveau projet est soumis actuellement à une enquête publique, du 24 octobre au 23 novembre. Pour prendre connaissance du dossier, vous pouvez le consulter en mairie aux heures d’ouverture au public, ou sur le site de la mairie, rubrique « Pratique », puis « Urbanisme », en descendant vers le bas de la page (fond rose). 

Cette information nous semble d’un accès difficile et l’incitation officielle à participer à l’enquête est minime… Pour vous faciliter le travail, notre groupe vous propose un résumé de la pièce la plus importante du dossier, nommée « Déclaration de projet ».

Si vous avez des questions ou des contestations, vous pouvez rencontrer le commissaire-enquêteur, personne indépendante qui joue un rôle d’intermédiaire entre le public et le porteur de projet (la mairie). Pour vous écouter,  il sera présent en mairie :

  • mardi 15 nov. de 9 à 12H
  • samedi 19 nov. de 8 à 12
  • mercredi 23 nov. de 13H30 à 16H30.

Les autres jours, vous pouvez écrire ce que vous avez à dire sur le registre d’enquête qui se trouve dans le dossier. Vous pouvez aussi envoyer une lettre adressée au commissaire  enquêteur dans les délais de l’enquête : elle sera agrafée dans le registre d’enquête.  Le commissaire-enquêteur est tenu de donner une réponse à chaque intervention écrite.

Vous trouverez en PJ un résumé objectif  du dossier, préparé pour vous.  Il contient :

  • Les caractéristiques chiffrées du projet (nombre de logements, nombre d’étages, etc…)
  • Les points que nous jugeons positifs.
  • Nos principales questions

NOTA: Afin de mieux visualiser l'aménagement proposé du quartier de l'Héritière, nous joignons un extrait de la présentation du concept d'ensemble du Quartier de l'Héritière, tirée du rapport de présentation du 28 janvier 2016 produit par la société locale publique d'aménagement, la "SPLA PAYS D'AIX ET TERRITOIRES" :

  • Plan de masse dans le site
  • Plan d'ensemble du quartier de l'Héritière.

Bonne lecture !

Les 6 élus du groupe VIVRE A VENTABREN

__________________________________________________________________________________________________________

RESUME  DU DOSSIER D’ENQUETE PUBLIQUE SUR L’HERITIERE

1/ CARACTERISTIQUES CHIFFREES DU PROJET

  • Nombre de logements : 313 (p.33) dont 30% de logements sociaux
  • Population estimée : 800 pers. environ (p.133 EE)
  • Nature des logements (p.33): 268 logements collectifs et 45 logements individuels
  • Hauteurs autorisées (p.55) :
    • R+3 pour les logements situés au cœur de l’ilot central, autour de la placette,
    • R+2 pour les autres logements collectifs,
    • R+1 pour les logements individuels.
  • Toitures (p.55): en terrasses, (végétalisées ou non) ou traditionnelles en tuiles rondes avec pente de 33%. Panneaux solaires autorisés dans le plan de la toiture.
  • Stationnements privés (p.56): 1 par logement social, en sous-sol, 2 par logement en accession, en sous-sol pour l’ilot central, mixte pour le reste
  • Stationnement public : 140 places à proximité du cœur d’ilot (p.29)
  • Commerces : 2 200 m2
  • Equipements publics :
    • Pôle enfance de 9 500m2 (p.25) comprenant un groupe scolaire de 5 classes d’élémentaire + 3 classes de maternelle + crèche  (p.32) dans un second temps.
    • Personnes âgées : Foyer dans l’ilot central + résidence service à l’extrémité Est du mail (p.21)
    • Bassin de rétention  (6 000m2) dont une partie sera aménagé en espace ludique (p.31)

2/ LES POINTS POSITIFS :

  • Une augmentation sensible des espaces publics, lieux de rencontre et de convivialité, en particulier le mail de 18m de large.
  • L’adéquation aux besoins : besoin de logements sociaux, de petits logements, d’une résidence-service pour nos ainés. Ces logements sont en majorité collectifs, pour limiter la consommation d’espace.
  • Une architecture et une organisation urbaine améliorées, qui devront se traduire par un cahier de contraintes fortes adossé aux permis de construire.
  • Le groupe scolaire complet et l’abandon de l’option  école maternelle seule.
  • La recherche d’une centralité, soulignée par l’alignement des constructions dans l’ilot central
  • A terme (2° phase), une urbanisation au plus près de la CD 10 pour améliorer la « couture urbaine ». 

3/ NOS QUESTIONS EN SUSPENS :

  • Pourquoi s’agit-il d’un « quartier réalisé selon les critères de quartier durable » (p.14) et non d’un d’un éco-quartier répondant à la charte que le maire a pourtant signée et dont le label permet de garantir la qualité environnementale des biens ?
  • Quelle est l’ambition du projet au regard de la transition énergétique ?
  • Les logements sociaux sont évoqués mais aucun emplacement réservé n’est défini pour eux, comme le souligne le préfet. Où seront-ils situés ?
  • Pour les déplacements,  le projet fait la part belle à la voiture mais quelles sont les alternatives proposées ? Il affirme « la prise en compte des modes doux de déplacements » (p.21) et prévoit des trottoirs larges de 3 m à partager entre piétons et vélos (p.27), ce qui nous semble peu sécuritaire….
  • Pourquoi le  stationnement public prévu est-il central et non périphérique ?
  • Le traitement des flux des nouveaux véhicules (entre 400 et 550) est-il  réellement pris en compte ?
  • Les aménagements avec le Sud (zone Intermarché / Police) ne nous semblent  pas assez précisés.


Main menu 2

Dr. Radut Consulting